Gastautor Jules Lemou: Culture du vaudou

010La religiosité de la pratique au Togo

Le Vaudou, acte de prière, est reconnu dans plusieurs pays de l’Afrique surtout de l’Ouest comme le Ghana, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Togo et même ailleurs notamment au Brésil. Il est adoré comme un être métaphysique, un messager, qui sert de médium, de courroie de transmission des messages entre l’être humain et „dieu de l’univers“.001Le vaudou rassemble une multitude de divinités, qui varient d’une région à une autre, d’une ethnie à une autre. Mais au sein de la diversité de divinités existe une ressemblance au niveau de quatre divinités à savoir le dieu de la Terre appelé „Sakpatè“, le dieu du ciel nommé „Hébiesso“, le dieu de l’Air appelé „Dan“ et le dieu des Eaux qui est „Mani“.

Au Togo, le vaudou est sacré et authentique. Selon le prêtre Houkponti, „le vaudou n’est pas le satan. Le vaudou n’existe pas pour faire du mal. Alors que le satan, c’est le mauvais esprit. Cependant, ce mauvais esprit circule bel et bien dans la religion vaudou et dans d’autres religions. C’est dire qu’il existe autant de malfaiteurs dans le christianisme, dans l’Islam, dans le Bouddhisme que dans le vaudou“. Il a relevé aussi que le vaudou est à distinguer du fétiche car le fétiche, c’est le déguisement du vaudou à des finalités impures.Voodoo Collage2Le vaudou proprement dit est réputé offrir prospérité et guérison. Il n’est pas assimilé au mal. Le prêtre Houkpati fait remarquer que l’appellation Hounon signifie propriétaire de divinité et donc pratiquant du vaudou. Et pour devenir Hounon, il faut avoir une vocation. Il faut observer des pratiques rituelles, recommandés par les esprits eux-mêmes. Un homme ou une femme peut être Hounon. „Contrairement au Hounon, qui est le serviteur et propriétaire de divinité, l’adepte vaudou est le fidèle, l’adorateur de la divinité.“

Là aussi, ou ne devient pas adepte vaudou par plaisir. On devient adepte vaudou pour parvenir à un objectif : soit pour avoir guérison suite à des maladies chroniques, soit pour avoir la prospérité après de longues souffrances liées notamment problèmes de fécondité, d’abondance des vivres, etc.013Voodoo Collage1Dans les pratiques vaudou, la femme est douée des mêmes aptitudes que l’homme. Tant que les hommes sont hounon et adeptes, les femmes peuvent l’être aussi. Une femme vaudou demeure après tout une femme comme les autres au foyer. Elle peut se marier, avoir des enfants, vaquer aux charges conjugales. Par ailleurs, les jeunes enfants sont envoyés au couvent, lieu d’apprentissage des pratiques vaudou. Ces jeunes sont initiés aux rituelles qui les conviennent et peuvent aussi, au même moment, suivre les cours à l’école, avoir une formation professionnelle devant préparer leur avenir.Voodoo Collage3

Photos: Vaudou-Fête au Benin. ©Sabine Ludwig

Advertisements
Dieser Beitrag wurde unter Autoren zu Gast/Guest Authors, Reise, Sabine’s world: A travel diary, Togo abgelegt und mit , , , , , , , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s